jeudi 14 février 2013

Réflexions



L’âme de la sérénissime se cache au plus profond de la pierre sculptée par le temps et l’eau mais aussi au cœur des reflets miroitant dans l’ombre des canaux. Un escalier plongeant vers un autre escalier, un bateau oscillant sur son double ou un pont enjambant sa propre image attestent de l’immuable gémellité de la cité. Venise s’admire dans le miroir de ses eaux. Elle est unique et ses réflexions affichent son éclatante singularité.
photo et texte ©Cleia

5 commentaires:

  1. Comme dans un miroir, le temps passé revisité....

    RépondreSupprimer
  2. Photo magnifique, très beau texte, bravo Cléia, beau partage Dany.
    Bises.

    RépondreSupprimer