dimanche 10 novembre 2013

ramo del Balastro : the end...




Ce 8 couché dans une cage au bout de la ruelle m'interpelle, en mathématiques c'est le chiffre de la perfection, de l'infini... mais dans une cage à oiseaux ? 
The End ? Je me mets à fredonner " C'est un beau roman, c'est une belle histoire, c'est une romance..."

Bon ce n'est pas moi qui l'ai dessiné et ce n'est pas la fin de ma belle histoire avec Venise, juste
peut-être la fin des images d'une saison passée.

BON DIMANCHE À VOUS

12 commentaires:

  1. Réponses
    1. Bienvenue et merci pour la visite
      à bientôt

      Supprimer
  2. Un infini, derrière les barreaux d'une cage, elle même enfermée dans le cadre d'une fenêtre, elle même murée, et portée par une paroi de briques barrant le passage d'une ruelle, serions nous au bout du chemin ? Déjà Venise à ta suite ouvre la cage et nous emporte à tire d'aile, dans cette dernière photo digne d'un tableau.
    Très belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois j'y pense, surtout à travers cette image !
      Mais à ce moment là non, j'allais voir si je voyais un petit copain félin qui habite dans la corte voisine.
      Belle semaine à toi aussi
      bisous

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci d'être passée, j'aime beaucoup votre "Venise en vrac"
      à bientôt
      Danielle

      Supprimer
  4. Est-ce que cela annonçait aussi la fin de ton séjour vénitien ?
    Et à quand Venise, à nouveau ?
    Bisous, Dany, très belle fin de soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Norma, non au contraire c'était au début, mais j'ai trouvé bien de mettre cette image maintenant. Voilà plus de 4 mois que je fais des billets en été, il serait un peu temps que je passe à autre chose...
      Le temps passe, il y a tout le temps quelque chose et je remets toujours à plus tard !
      On verra.
      Bonne semaine à toi, je t'embrasse

      Supprimer
  5. Danielle, secondo me il pittore ha messo in gabbia l'infinito considerando di non poter avere un futuro e la scritta " The End." potrebbe confermarlo. Naturalmente è quello che mi è venuto in mente guardando le foto, ma, forse era solo un buontempone. Un amichevole abbraccio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elio, lorsque j'ai vu le dessin j'ai pensé à la fin d'un amour, mais il faudrait demander à Schifo !
      Abbraccio

      Supprimer
  6. L'infini en cage... C'est très pessimiste comme message de la part de l'auteur de ce graffiti.
    C'est déjà la fin de ce voyage snifff (Ah naaaan lol pas déjà !) Mais je suppose que tu as bien des choses à nous raconter d'ici ton prochain séjour dans la Sérénissime.
    Bisous Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Nath, je vois que tu as été sensible à cette image, et sans doute également un peu à mon ressenti au moment où j'ai fait ce billet.
      Par contre en juin lors de la prise de la photo, je ne pensais pas à cela du tout !
      Non ne pleure pas, j'en ai encore des photos de Venise non exploitées, même de ce dernier voyage là !
      Bisous ma belle

      Supprimer